Le sujet de l’érotisation des corps d’hommes*, parce ce qu’il questionne les représentations et les assignations genrées, n’a jamais été aussi brûlant. Lusted Men s’affiche maintenant dans les colonnes de la presse généraliste et prouve ainsi que nos questionnements touchent aussi le grand public.

Notre participation au festival PhotoSaintGermain depuis le 7 janvier a confirmé cet engouement, nous avons ainsi accueilli plus de 400 visiteurices sur les quatre premiers jours d’ouverture du Lusted Men Project Space. Grâce au bouche à oreille et une forte présence médiatique, notre compte Instagram a vu arriver foule de nouveaux·elles abonné·es, qui ont liké et commenté nos posts, partagé nos contenus ou taggués leurs photos érotiques avec notre nom… et ça n’a pas plus à Big Brother Instagram.

Depuis le 14 janvier, notre compte Instagram a été désactivé, sans avertissement ou notification préalable, alors que nous avons toujours joué le jeu de la plateforme en masquant les (magnifiques) pénis des photos de la collection pour ne pas heurter la sensibilité des utilisateurices non averti·es. Une réclamation est en cours, et pour lui donner toutes ces chances d’aboutir, nous lançons un appel à soutien. Pour nous aider à récupérer notre compte (@lustedmen), rendez-vous sur le compte backup @lusted_men, partagez notre dernier post et incitez toutes les personnes qui croient à notre initiative à le faire également.

Nous avançons que Lusted Men est un projet dont le contenu travaille à abolir les rapports de domination du système patriarcal. Si les silhouettes de femmes* nues sont omniprésentes, les corps d’hommes* dénudés sont quant à eux très peu montrés. Nous soutenons que le corps est politique et que cette invisibilisation est problématique. Nous invitons tous·toutes celles et ceux qui refusent la censure à relayer cet appel et à tagguer Instagram.